Actualités tournées vers les TPE-PME

 

 

 

 

TPE : une année 2016 atone

, par Marie Roques

Selon le baromètre des TPE réalisé par Fiducial avec l’Ifop, 2016 a été une année difficile pour les patrons des petites structures. De quoi leur mettre le moral en berne.

Les patrons des TPE françaises ne garderont pas un bon souvenir de l’année 2016, selon le baromètre des TPE dévoilé par Fiducial. Au 4e trimestre, l’indicateur de situation financière qui mesure l’écart entre le pourcentage des entreprises ayant constaté une amélioration et celui des TPE ayant enregistré une dégradation se détériore pour le 2e trimestre consécutif. Il s’établit à -18 et s’élève en moyenne à -17 pour 2016 contre -18 en 2015.      Lire la suite...

 

49 % des emplois dans les TPE (20%) et PME (29%)

L’Insee recensait, en 2011, 3,1 millions d’entreprises, employant 12,582 millions de salariés en équivalents temps plein dans l’ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers (selon la nouvelle définition retenue par l’Insee sur les catégories d’entreprises).

2,951 millions de microentreprises (moins de 10 salariés), rassemblent 20 % des emplois du champ étudié, calculé en équivalents temps plein. Deux tiers n’ont aucun salarié et 16 % n’en ont qu’un.

136 000 PME (10 à 250 salariés) représentent 29% de l'emploi total

 

 

 

Potentiel du marché du conseil en FranceTitre

Défaillances des entreprises

96,8% des 3 millions d'entreprises françaises ont entre 0 et 19 salariés et sont très peu accompagnées. Le potentiel de croissance du marché du conseil en France s'oriente vers le marché des TPE. Si l'on considère que tout entrepreneur devrait être accompagné un jour ou l'autre dans son activité, ce sont plusieurs centaines de milliers - voire millions - de coaches et autres consultants qui manquent aujourd'hui à l'appel. 
Autre preuve : depuis sa sortie, le 28 octobre 2016, iDDYL, l'Assistant des Consultants, a détecté 14,5 millions d'euros de missions potentielles auprès des petites et moyennes entreprises.

Face aux nombreuses défaillances d'entreprises (65.000 en 2014, source Banque de France), en légère baisse en 2016. Les TPE-PME ont aujourd'hui plus que jamais besoin d'outils et d'accompagnement pour développer leur entreprise.

 

 

À fin novembre, le cumul sur 12 mois du nombre de défaillances s’élève à 59 039, soit une baisse de 5,3 % par rapport à novembre 2015.

Les secteurs de la construction et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur 12 mois (respectivement ‑10,6 % et -9,3 %). Le cumul des défaillances diminue également dans d’autres secteurs, notamment celui du commerce et de la réparation automobile (-6,8 %) et celui de l’hébergement et restauration (-4,6 %). En revanche, les défaillances progressent sur douze mois dans le secteur du transport (+3,8 %) et de l’immobilier (+2,4 %).

Les défaillances cumulées reculent pour l’ensemble des PME (-5,3 %), ainsi que pour le segment des ETI-grandes entreprises (-18,9 %).

Les encours de crédits portés par les entreprises défaillantes sur les douze derniers mois représentent 0,4 % du total des encours de crédit déclarés au Service Central des Risques de la Banque de France. 

Le marché du consulting pour TPE va exploser

Par Yann Le Galès le 28 février 2015 

Odile Olivier, dirigeante de Petite-Entreprise.net portail d’informations et de conseils pour les créateurs et dirigeants de petites entreprises, donne aux consultants indépendants les dix clés pour signer des missions de conseil auprès des dirigeants de TPE. 
" Le nombre de consultants indépendants a doublé - voir triplé - ces 10 dernières années. Selon l'Insee, il existait déjà presque 100 000 structures de conseil en 2011. N'ayant d'autre choix que de se lancer en indépendant et prodiguer un savoir et une expertise à d'autres entrepreneurs, bon nombre d'anciens cadres se lancent dans cette voie. ....lire la suite....

 


Appel

Email